Vous me croirez sur parole (ou pas...) mais j'ai réalisé cet ouvrage dans les temps... sur le fil, je vous l'accorde...

Et du coup, enfilé dès le soir même (28 février !)  mais pas photographié à cause du manque de lumière. Et puis... vous savez ce que c'est... une chose, l'autre, le temps file et on remet ou on oublie. Voilà donc (avec un mois de retard pour la publication ! mais du coup, adieu le délai pour le défi de Filante) le premier élément de :

capsule garde-robe 2017

Février Mars : # catégorie "haut jersey"

 (vous noterez la posture trèèèèès naturelle, de celle qui déteste les photos !)

 SAM_0064

* Le patron 

  T.shirt 116 du Burda de novembre 2006

  du stock - 0€ d'investissement actuel

 

*******************************************************************************

* Le tissu/la mercerie :

un jersey/molleton gratté rouge

du stock - 0€ d'investissement actuel (et tellement du stock qu'il m'est impossible de me rappeler d'où il vient !)

fil, aiguilles... tout était à portée de main !

********************************************************************************

* Pourquoi ce choix ?

[Je vous laisse retourner ici pour les réfléxions initiales, etc...]

Très clairement, c'est ce col châle mâtiné de cache coeur qui m'a fait de l'oeil... et puis le côté doudou-confort (et là, le tissu choisi renforce la chose !). Et puis... utiliser à la fois un tissu et un patron du stock, quoi de mieux pour le DSA (Défi Sans Achat de Tic@) ou Déstockage (de Mme Tathilde - n'hésitez pas à aller voir chez elle, il y a plein de jolies choses et la liste des serial déstockeuses !) ? Cà devrait aller comme raisons, non ?

*******************************************************************************

* La réalisation (petit commentaire en toute humilité)

C'est là que les choses se corsent... en principe, un modèle simple... à peine 7 pièces à découper et assembler selon des lignes pas très compliquées... oui MAIS !

1. je me suis rappelée pourquoi je n'aimais pas trop travailler ce tissu... une horreur pour arriver à remettre la main sur le droit fil et que çà glisse, que çà se détend à la moindre piqûre d'épingle !

2. seul un petit nombre des coutures est réalisable à la surjeteuse... et, quand bien même d'ailleurs, j'ai cumulé -pour ce premier opus de la #garde robe capsule 2017- avec la reprise en main de ma surjeteuse en panne et laissée de côté pendant plus de 2 ans. Pas du meilleur goût de fait... je n'ai pas su maîtriser, malgré des essais préalables sur des chutes, les tensions de fil et mes assemblages gondolent.

3. une fois le tout dompté, malgré tout, tant bien que mal, il y avait deux choses de plus qui me chiffonnaient :

D'abord la finition proposée pour le col... non mais c'est quoi cette idée de faire un simple petit revers sur l'envers maintenu par une piqûre au point fantaisie ?! effet brouillon garanti... Du coup, vu la largeur du col, j'ai préféré -en plus- replier le col encore plus et le fixer avec de petits points pour qu'il ne bouge plus (çà a aussi l'avantage de dégager un peu plus l'encolure devant et de valoriser le V).

Et ensuite, malgré une attention importante à la prise de mesure, la largeur sous poitrine et à la taille ne me plaisent pas du tout ! çà flotte, çà plisse, çà... j'ai donc triché en ceinturant et au final c'est même mieux avec le contraste apporté (dixit l'Amoureux).

*******************************************************************************

Bilan :

Coût : 0€ à l'instant T (inchiffrable vu l'ancienneté des achats) 

Temps : 1h sur le patron + 1h de report et découpage + 3h environ pour la couture elle-même

* DSA/déstockage : +++

* Confort : ++

* Cohérence/adaptabilité : +

La couleur est parfaite. Je reste dubitative cependant sur le fait de pouvoir porter cette pièce avec d'autres éléments de ma garde-robe. La coupe très près du corps sur le bas (choisie cependant) ne permet pas un résultat esthétique sur mes pantalons (pour lesquels j'ai besoin d'une ceinture). A voir donc dans la durée (de même que la tenue du tissu d'ailleurs).

*******************************************************************************

Et si c'était à refaire ?

Plutôt oui...

Mais en revoyant la taille pour mieux cintrer, le tissu peut-être pour jauger une simplification de réalisation et surtout, surtout, ce fichu col que je travaillerais bien en double !