Encore une faille spatiotemporelle...

Pourtant, il y a eu un peu de couture (aaaah ! le tulle cette année au lieu du satin pour les costumes de la fête de l'école !), un peu de crochet aussi (vous me croirez si je vous dis que j'ai fini mes petits carrés du projet Celsius ?), quelques bricolages en tout genre....

Mais pas vraiment le temps faire grand chose, et encore moins de photographier !

Pourquoi ? parce qu'il y avait aussi en parallèle un projet d'envergure, un projet preneur de temps et d'énergie, un projet... de vie, quoi !

 

Non, pas d'enfant supplémentaire... ni de changement professionnel... encore moins de livre à paraître (je n'ai pas vraiment le talent de certaines pour çà !).

Tout simplement la recherche d'un nouveau toit.

 

Reprenons du début...

Je suis actuellement et ce depuis presque 3 ans en location. Dans un charmant village, dans une chouette petite maison, certes. Mais pas complètement chez moi non plus.

C'était -dans mon esprit- une situation provisoire de toute façon. J'attendais simplement que la "vieille dame"  dont j'ai parlé autrefois soit enfin vendue et libère par là même mon budget d'un poids un peu lourd. Un compromis signé à l'automne qui avait lancé le top départ de la recherche pour moi... et clairement, cela n'a pas été simple !

Un premier coup de coeur très rapidement pour une autre vieille dame (très vieille !) avec énormément de cachet, mais une transaction avortée pour des questions de servitudes, d'indivision et de voisinage peu amène. Un peu difficile de faire le deuil ensuite. Mais la recherche a repris. Enchaînement de visites de biens, triés sur le volet après des heures de consultation de sites et d'agences. Mais chaque fois, quand ce n'était pas juste à côté de la plaque, il y avait un petit truc qui gênait aux entournures : un agencement, une taille de pièce de vie, la circulation autour...

Pas simple de répondre à tous les critères ! surtout quand il faut aussi concilier le calme et la présence de commodités (gare, bus...) à proximité, et aussi les goûts de chacun. Plusieurs fois, j'ai failli dire "allez, là c'est bon ! nous n'aurons jamais tout".

Et puis, finalement, par hasard, la rencontre fut la bonne. Si tout se passe bien donc, dans quelques mois, il faudra retrousser ses manches et vous pourrez suivre ici les aventures de la restauration de notre "Ni'a'nou".

d4d294b483394e0cfcff61e67cf9d40f-1280x640

A bientôt ?