Un samedi, séance de 14h... 
La salle est juste à nous deux (l'Amoureux et moi). Quel dommage !

Certes il fait presque beau et c'est un documentaire... mais bien au-delà, c'est une rencontre.... impressionnante, fulgurante... avec un être extra-ordinaire. Hélène Nicolas, qui se surnomme elle-même Babouillec sp.

Une jeune auteure hors normes.

Diagnostiquée enfant autiste très déficitaire, sans paroles mais pas sans mots, sans stylo mais pas sans lettres, elle nous ouvre son monde, et le nôtre par la même occasion.

Çà trouble, çà remue, çà secoue, çà bouscule et en même temps qu'est-ce que çà fait du bien !
La force des textes, la profondeur de l'âme, l'humanité chaleureuse et taquine, et les questions posées... 


Je suis sortie en partie transformée, la conscience aiguisée, avec quelques larmes à la clef... d'émotion et d'admiration...

Dernières nouvelles du Cosmos donc...

 

babouillec

 

Je voudrais dire merci.

Merci à sa maman, Véronique Truffert, qui a patiemment cherché la clef.

Merci à Julie Bertucelli, qui a réalisé ce portrait.

Merci à l'association d'Art et d'essai qui a choisi ce film.

Merci au cinéma, qui l'a programmé.

Et surtout merci à Babouillec... d'exister, d'écrire et de nous inviter à "franchir les limites de l'ailleurs".

 

DERNIÈRES NOUVELLES DU COSMOS Bande Annonce (Documentaire - 2016)